Un modèle économique pour Electrocycle 2.0 ?

Le bénévolat, c’est bien. Mais, passé le temps de la découverte et lorsqu’il s’installe, c’est mieux de pouvoir vivre de son activité qui devient alors professionnelle. Délicat exercice que celui de passer du social à l’économique et au financier. Surtout dans le marasme économique actuel.
Cas pratique avec Electrocycle, association née en 2012 (mais initiée dès fin 2011), qui expérimente autour des problématiques soulevées par les déchets électroniques & qui doit évoluer. Elle est, en effet, trop sollicitée1 pour, aujourd’hui, ne reposer que sur un petit nombre de personnes non rémunérées.

La rencontre du 5 janv. 2017 avec deux brillants designers à l’espace public numérique du XIIe – devenu Fab’ulab – avait plusieurs objets (1). Retour sur les avancées de cette rencontre (2).

1. Trois objets

D’une part faire découvrir le Fab’ulab.
D’autre part, organiser un échange entre potentielles nouvelles recrues et une partie du conseil d’administration d’Electrocycle.
Enfin, réfléchir ensemble à son futur modèle économique. [C’est uniquement ce dernier point que nous développerons ci-dessous.]

2. Une nouvelle structure économique plutôt qu’un détournement associatif ?

Trois grandes questions furent soulevées. Faut-il développer une activité économique associative ? Quel(s) rôle(s) pour Electrocycle en 2017 ? Quelles étapes avant de créer une structure commerciale ?

2.1 Association vs entreprise

Beaucoup semblent l’avoir oublié, mais, même en période de difficultés financières, l’association n’est pas la structure normale pour « gagner de l’argent ». Par ailleurs, avec de nouveaux membres et dans la mesure ou ce n’est plus tant le projet associatif qui prime mais la nécessité d’être rémunéré pour son activité, il semble plus cohérent de co-construire une société coopérative faîte pour le commerce.

2.2 La structuration d’une communauté large à travers Electrocycle

Nous nous dirigerions donc vers une association fédérant une communauté large de personnes physiques et morales souhaitant développer le réemploi en matière de déchets électroniques (Electrocycle).
Communauté permettant l’émergence d’un écosystème favorable à l’incubation d’une première structure économique coopérative ! Modèle ensuite duplicable en mode distribué sur d’autres territoires qui, une fois à maturité, pourrait en retour soutenir l’association.

2.3 Quelles étapes avant de créer une structure économique ?

Avant de pouvoir imaginer un agenda, il resterait à déterminer activités économiques et sources de financement nécessaires à la stabilisation de l’association autorisant l’éclosion de la structure commerciale à venir.
L’intelligence collective des personnes réunies autour de la table a permis d’envisager quelques pistes intéressantes. Elles seront progressivement testées lorsqu’une masse critique de membres actifs aura été atteinte.

*
* *

La prochaine rencontre aura lieu le 20 janvier. Elle prendra la forme d’un atelier pratique de démontage d’objet(s) en fin de vie. Plusieurs objectifs comme, apprendre à se connaître par le faire et remplir ensemble une base de données destinées à améliorer le réemploi de ressources issues de « déchets » électroniques.

Le 9/01/2017
Cyril Desmidt

Note

1Par exemple, invitation à la fête de la récup’ – présence au Paris Open Source Summit – participation au festival Zero Waste – prochainement conviée à un événement organisé à Beaubourg…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *