La méthanisation, piste d’avenir en économie circulaire ?

by : Martina Nolte src : https://commons.wikimedia.org/wiki/File:2012-05-13_Nordsee-Luftbilder_DSCF8495.jpg licence : http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0/de/legalcode

A l’approche de la Cop21, du 4 nov. 2015 au 11 dec. 2015, l’Ademe organise une série de visites pour montrer des expérimentations prometteuses ou des solutions d’avenir. Solutions illustrant concrètement, ce que, depuis quelques années, on appelle l’économie circulaire (appliquée à l’énergie ou aux déchets).
La visite inaugurale, à laquelle nous avons participé, était consacrée à la découverte de l’unité de méthanisation de la Ferme de la Tremblaye.

La méthanisation, vous connaissez ? Que serait une exploitation agricole du futur ?

La méthanisation, vous connaissez ?

La méthanisation est un processus chimique (naturel ou industriel) qui transforme des déjections d’animaux (lisier ou fumier) ou toute matière organique en décomposition (bio-déchets, « culture énergétique »), grâce au « travail » de bactéries anaérobiques, en méthane. Le méthane est ensuite utilisé soit comme gaz de ville soit sous forme de chaleur & d’électricité. Le résidu du processus chimique s’appelle le digestat.

Pour un parisien, il fallait mériter la visite & se rendre jusqu’à Rambouillet avant qu’un bus électrique nous amène jusqu’à la ferme. Le trajet fut une occasion intéressante de discuter avec les chargés de missions de l’Ademe de la filière méthanisation : nombre, localisation & types de méthaniseurs en France, contraintes réglementaires, politique de soutien financier de l’Ademe sur les méthaniseurs collectifs…

Que serait une exploitation agricole du futur ?

Arrivée sur place, nous avons été accueilli par le gérant de la ferme qui nous a raconté l’histoire de l’exploitation, présenté son activité, fait part de sa stratégie environnementale innovante tout en abordant certaines des difficultés rencontrées et/ou en cours.

L’exploitation agricole de 125 hct est une PME d’une cinquantaine de personnes. (Une partie des employés sont logés sur place.) On y trouve une fromagerie qui vends ses produits (fromage de chèvres et de vaches) en circuit court, une usine de traitement des eaux, le corps de ferme avec les étables pour vaches & chèvres, une chaufferie et un méthaniseur.  »
La Ferme de la Tremblaye s’est engagée dans la démarche FSSC 22000, visant la certification pour début 2016. »
Les activités sont plurielles puisqu’on a :

  • de l’élevage
  • une activité sylvicole*
    * le bois récolté en complément d’achats approvisionne une chaufferie qui assure une partie des besoins énergétiques de l’exploitation – des chasseurs régulent les populations d’animaux sauvages.
  • de la culture céréalières (insuffisante pour être autonome mais qui nourrit les bêtes).

Le gérant a particulièrement insisté sur l’approche globale & systémique que la ferme a adopté dès la fin des années 1960. Le méthaniseur (3 millions d’euros en partie [20%] subventionné par l’Ademe) arrive comme une prolongation d’une philosophie avant l’heure d’économie circulaire. Pas d’engrais chimiques, respect du bien être des animaux, enrichissement des sols, initialement par le fumier des animaux et, depuis la mise en place du méthaniseur, par le digestat.
Aux dires du gérant, la qualité du digestat serait supérieure au lisier. Sa concentration en nitrate doit être diluée & il faut choisir le bon moment au regard du cycle des plantes pour l’utiliser.
Parmi les difficultés rencontrées :

  • l’adaptation du méthaniseur : un produit allemand qui nativement n’intégrait pas certains besoins de la ferme,
  • l’aspect réglementaire à travers la lourdeur administrative & des règles inadaptées
  • et une opposition du modèle dominant de cultures intensives non diversifiées & usant massivement d’engrais chimiques.

*
* *

La visite du méthaniseur avec une explication du processus de méthanisation et une comparaison de l’estomac de la vache & du « méthaniseur au 1000 vaches » a clôturé la visite particulièrement riche en information. Un grand merci aux organisateurs & au gérant de la ferme.
La prochaine visite d’une unité de méthanisation aura lieu le 11 dec. À Chaumes-en-Brie.

Le 12/11/2015
Mise à jour le 21/11/2015
Cyril Desmidt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *