Un nouveau format « d’expérience repairathon » de smartphones testés au lycée professionnel d’Aubervilliers et plébiscités par ses participants

Façade du lycée JPT

Un 2nd réparathon dans l’établissement scolaire du lycée Jean-Pierre Timbaud d’Aubervilliers, s’est tenu le 18 nov. 2022. Focus sur la nouveauté de ce second opus puis, sur son contenu pédagoqique avant de revenir sur les sérendipidités permises.

La nouveauté pédagogique 2022

Durant l’année 2021-2022, IGE avait salarié à la mission une des membres bénévoles d’Electrocycle pour lui permettre de former une classe de Terminal à la réparation de smartphones.
Six des quatorze lycéens formés sont maintenant en BTS1 et suivent actuellement une nouvelle formation pour apprendre à reconditionner des PC via des systèmes d’exploitation libre.

Comme lors de la première itération de « l’expérience repairathon » de smartphones avec la fondation SNCF au lycée professionnel d’Aubervilliers, nous avons formé des binômes collaborateurs Natixis (devenu GLS, groupe BPCE) et lycéens. Mais, en ajoutant une « nouveauté » en proposant à deux lycéens – ayant suivi la formation de 2021-2022 et particulièrement aguerris dans la réparation du modèle choisi pour l’exercice – d’être les co-animateurs de l’atelier avec trois des membres de l’association Electrocycle.
Nos co-animateurs ont fait preuve d’un véritable talent d’animation en plus de leur expertise technique. Ils ont fait honneur à leur formatrice, enseignants et lycée et, grande impression sur l’ensemble des participants !
Leurs collègues, extrêmement motivés – présence sur la base du bénévolat et poursuite des activités sur leur pause déjeuner ! – n’ont pas non plus démérités.
Chacun a pu apprécier tout à la fois le sérieux, professionnalisme et savoir faire des lycéens présent à ce réparathon.

Un contenu pédagogique dense !

Plusieurs objectifs en tête, qu’une formule « à la carte » a permis d’atteindre.

  1. Faire découvrir aux collaborateurs du groupe BBPCE « la réparation » à travers deux exercices pratiques de changement de batteries et d’écrans.
  2. Compléter la formation des BTS1 de réparation des smartphones avec le volet inventaire des gisements et diagnostic énergie.
  3. Préparer l’atelier d’intelligence collective sur le modèle économique d’une expérimentation pédagogique en cours entre Electrocycle, le lycée pro d’Aubervilliers et l’Université Sorbonne Paris Nord. Nom de code « SLocS ».

Les sérendipidités permises.

Peu présent au lycée professionnel, ce fut une occasion de mutualiser différents sujets.

  • La conduite de projet avec les travaux communs à venir co-financer par l’ADEME et Plaine Commune
  • La réflexion sur la structuration d’un service commun de diagnostic, collecte et logistique nécessaire en amont des réparathons. Plusieurs équipements électriques dont un « Cadex » dispositif permettant de tester les batteries ont été prêtés au lycée pour permettre aux BTS1 de traiter les smartphones collectés auprès de deux des gisements d’Electrocycle et d’alimenter les « SLocS » à venir au lycée et à l’université de Villetaneuse.
  • La préparation du futur stage d’une BTS2 au sein d’Electrocycle qui coordonnera des travaux importants notamment sur la future base de données unifiée de traitement des smartphones (BUTS) d’Electrocycle.

Merci et bravo à l’ensemble des participants (lycéens et collaborateurs) pour leur bonne humeur, bienveillance, et efficacité. Ainsi qu’au proviseur et à la directrice pour le temps qu’ils ont pris dans leurs agendas bien chargés afin d’accueillir et mieux faire connaître le lycée et quelques-uns de ses besoins (postes de stagiaires en entreprises pour les lycées, orientation possible d’une partie de la taxe professionnelle en faveur du lycée…).
Merci également à l’ensemble de l’équipe Electrocycle, notamment pour avoir résolu ensemble la difficulté technique du début du réparathon portant sur l’identification du nombre de cycle de batteries.
In fine, 7 batteries ont été changées avec succès et 2 écrans ont pu être remplacés. Soit 9 smartphones qui rejoindront les effectifs du projet pédagogique « SLocS ». Ce dernier a fait l’objet d’un atelier d’intelligence collective animé brillamment par Laurie, Directrice UCSE dans l’après-midi. (Objet de l’article suivant).
Electrocycle aura a retravailler avec les BTS1 pour poursuivre les travaux initiés lors de cette expérience repairathon.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *